English

Une fleur d’eau

Lorsque les cyanobactéries se reproduisent en très grande quantité on assiste à une éclosion ou encore une fleur d’eau (“bloom”). Une fleur d’eau correspond à une densité suffisamment importante de cyanobactéries pour que le phénomène soit visible à l’œil nu.
 
Le Ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) propose une catégorisation des cyanobactéries.
 
 
 
  • Catégorie 1 : une colonne d’eau chargée de nombreuses particules vertes ou bleu-vert sans que la transparence globale de l’eau soit trop affectée. 
  • Catégorie 2a : lorsqu’on observe une densité moyenne à élevée de particules distribuées dans la colonne d’eau. On dira que l’eau ressemble à une soupe au brocoli, à de la peinture verte, qu’elle contient des agrégats ou des filaments floconneux. À ce moment-là, la transparence de l’eau est nettement réduite.
  • Catégorie 2b : lorsqu’il y a présence d’écume à la surface de l’eau ce qui confirme que la densité de cyanobactéries est très élevée. L’écume peut ressembler à un déversement de peinture, se présenter sous forme de traînée verdâtre ou d’un film à la surface de l’eau, habituellement près de la rive.

Les identifier 

                                                      

Source : Protocole de suivi visuel d’une fleur d’eau d’algues bleu-vert, Protocole élaboré dans le cadre du Réseau de surveillance volontaire des lacs (RSVL), Juillet 2008, édition 2 : mai  2009

 

Illustrations des différentes catégories

 

Pour en savoir plus