English

Le ruisseau Coldbrook sous pression: la MRC reporte un projet à Bolton-Ouest!

Nouvelle rue au Mont Foster!À sa réunion du 21 février 2012, le conseil des maires de la MRC a décidé de reporter la décision d'accorder ou non une nouvelle affectation "Résidentielle rurale" sur une partie du territoire de Bolton-Ouest, cela pour se donner le temps de faire le tour de toutes les questions soulevées et de tous les commentaires émis. Plus de 90 citoyens de Bolton-Ouest se sont présentés au conseil des maires et on fait valoir leur point de vue quant à ce projet. Une pétition de 381 citoyens (92% des résidences visitées) s'opposant au projet de nouvelle affectation de même qu'au projet du développement du mont Foster a été déposée séance tenante.

Rappelons que RLB a observé que le ruisseau Colbrook subit une certaine dégradation. Le ruisseau transporte plus de 25% de toute l’eau qui arrive au lac Brome. Le ruisseau prend sa source dans le secteur montagneux de Bolton-Ouest, soit les monts Foster et Glen. Depuis un certain temps, l’eau du ruisseau est de moins bonne qualité; de plus, d’importants projets de développement sont en voie de réalisation dans ce secteur à des altitudes pouvant aller à 600 mètres et +.

Parallèlement, la MRC Brome-Missisquoi désire modifier son schéma d’aménagement pour créer dans ce secteur montagneux et zoné blanc une nouvelle affectation de sol permettant notamment l’ouverture de nouvelles rues.

Devant l’envergure du projet, constatant qu’aucune démarche planifiée intégrant la gestion par bassin versant n’a été effectuée, devant le fait que le projet n’a fait l’objet d’aucune évaluation d’impact quant à la qualité de l’eau pour l’alimentation en eau potable de la municipalité de Lac-Brome et pour le lac Brome lui-même, Renaissance lac Brome considère prématurée l’adoption du projet de règlement créant une telle affectation « Résidentielle rurale » à Bolton-Ouest.

En conséquence, RLB a demandé à la MRC d’en surseoir l’adoption et de veiller à obtenir toutes les analyses et études nécessaires, selon une approche d’ensemble, par bassin versant, telle que recommandée par le Ministère des Affaires municipales et de l’occupation du territoire (MAMROT) et dans le meilleur intérêt de toutes les communautés du bassin versant.

À sa réunion du mardi 17 janvier 2012, le conseil des maires de la MRC avait accepté de reporter sa décision à sa réunion de février, demandant que les intervenants se rencontrent pour trouver une solution acceptable et raisonnable au dossier. Une démarche de résolution de problème mettant à contribution les inspecteurs des deux municipalités, la MRC et des experts a donc été convenue et devrait produire des résultats d'ici quelques mois.