English

Algues filamenteuses, plantes aquatiques, cyanobactéries

Algues filamenteuses

Algues filamenteuses

Plusieurs ont signalé la présence de végétaux étranges sur leur bord de l’eau. La confusion est facile entre les algues filamenteuses, les plantes aquatiques et les cyanobactéries.

Les algues filamenteuses se présentent sous plusieurs aspects : elles s’accumulent souvent en amas, elles ressemblent parfois à de la mousse et peuvent former des coussinets ou des tapis peu invitants pour la baignade. Certaines ressemblent à des filets gélatineux gluants qu’on peut soulever avec un bâton ou saisir dans la main. Elles ne sont pas nocives pour la santé et on peut les retirer de l’eau.

La température chaude et les eaux stagnantes favorisent leur développement. Elles sont particulièrement abondantes en début de saison puisqu’elles sont les premières à capter les nutriments présents dans l’eau.

 Les algues filamenteuses peuvent être fixées sur différents substrats : roches, branches, lits de sable, etc. à des profondeurs de quelques centimètres à un mètre. Elles peuvent aussi se développer dans une masse d’eau stagnante et flotter librement. Par l’effet du courant et du vent, elles peuvent s’accumuler à certains endroits dont le fond des baies.

Algues filamenteuses et plantes aquatiques

Algues filamenteuses et plantes aquatiques

En ce qui concerne les plantes aquatiques, RLB a publié un dépliant illustrant plusieurs de ces plantes immergées, émergées ou flottantes présentes dans le lac Brome. Les plantes aquatiques possèdent des racines, une tige et des feuilles. Tout au long de la saison, elles continuent à croître. Les hélices des bateaux, en les fragmentant, favorisent leur réensemencement. À noter que les algues filamenteuses et les plantes aquatiques sont souvent amalgamées dans un même amas végétal, comme l’illustre la photo ci-contre.

Pour terminer, parlons des cyanobactéries. Ces organismes sont plus proches des bactéries que des algues. Elles sont mi-bactéries car microscopiques (non visibles à l’œil nu); elles sont mi-algues, car elles sont capables de photosynthèse comme les algues filamenteuses et les plantes aquatiques. Les cyanobactéries vivent dans la colonne d’eau. Plusieurs espèces sont capables de se déplacer verticalement pour profiter au maximum des nutriments disponibles et de la lumière. À la surface de l’eau elles peuvent former des traînées verdâtres.

Une fleur d’eau (ou un bloom) est constituée de millions de cyanobactéries en suspension dans la colonne d’eau donnant une coloration verdâtre à l’eau. L’accumulation de ces millions de cyanobactéries à la surface de l’eau peut produire une écume: c’est la soupe au brocoli ou la peinture verte observée sur le littoral lors de blooms intenses. Cette écume apparaît généralement vers la fin de la saison quoique des épisodes de blooms localisés sont possible à tout moment. Le contact avec l’écume est à éviter car les cyanobactéries peuvent irriter la peau, les muqueuses et causer des gastro-entérites. De plus, certaines espèces peuvent contenir des toxines nuisibles pour la santé.